Qu'est-ce que la danse contemporaine ?

Ses origines

Cette question m’est souvent posée et la réponse n’est pas évidente. Je peux toutefois vous donner une idée de son origine 🙂

En effet, la danse contemporaine n’est pas tombée du ciel ! Elle vient de la “modern dance” américaine (Martha Graham, Merce Cunnigham, Doris Humphrey, Alvin Ailey..) et de la danse expressionniste allemande (Rudolf Laban, Mary Wigman, Pina Bausch, Kurt Jooss…) qui naissent au début du XXe siècle.

Nouvelle forme pour un nouveau fond

Ces deux courants développent une autre danse, différente de la danse classique que l’on peut voir sur scène à cette époque. Des danseurs et des chorégraphes inventent de nouvelles techniques parce qu’ils ont d’autres choses à dire que ce que racontent les ballets classiques et défendent une autre esthétique : une nouvelle forme pour un nouveau fond.

Une danse accessible à tous

Ces pionniers veulent que la danse soit accessible à tous, sans critère de sélection, physique notamment.
Ils souhaitent également que la danse parle de l’humain, pas seulement de sa force, mais aussi de ses failles, de ses fragilités (ce qui a redonné au corps son poids naturel et entrainé des techniques de dos et de danse au sol par exemple).

Les héritiers actuels

Aujourd’hui, les chorégraphes contemporains : Angelin Preljocaj, Jean-Claude Gallotta, Emmanuelle Huynh, Odile Duboc (France), Anne Teresa de Keersmaeker (Belgique), Carolyn Carlson (France, États-Unis), Wayne Mc Gregor, Akhram Khan (Grande Bretagne), Gary Stewart (Australie) sont héritiers de ces pionniers et utilisent les techniques inventées par ceux-ci. 

Ils mélangent également toutes les influences qui les intéressent et notamment tirent leur inspiration d’autres danses et d’autres arts.

Quelle est ma danse contemporaine ?

Une danse pour tous

Une danse pour toutes et tous, respectueuse des corps et des esprits ;-), proposant la transmission des fondamentaux de la technique contemporaine dans une ambiance musicale, ludique et bienveillante.

Les fondamentaux

  • Le poids
  • La suspension
  • Le déséquilibre
  • Le sol
  • Le souplesse du dos
  • La force du centre

Rapport à soi

Une danse bonne pour son rapport à soi et aux autres. 

Danse de la sensation plutôt que de la forme, elle invite à se découvrir et à s’accepter, à danser pour se faire du bien, rire, être content de soi, s’aimer.

Rapport aux autres

Enfin, danser avec les autres sans idée de compétition, mais dans un esprit de rencontre, à la découverte de l’infinie richesse des corps et des personnalités différentes.

Vous avez des questions ?

N'hésitez pas à me contacter

Lieux des cours & stages

Studio Eleven 11 rue du Château, Nantes Ecole Artédanse 28 boulevard de la solidarité, Nantes

Pour me joindre :

Delphine Guillaume 06 75 91 34 96

Formulaire de contact